fbpx

La compensation de l’empreinte carbone du transport maritime du quinoa entre le Pérou et la France

Chez Quinola, nous nous décrivons comme une entreprise radicalement généreuse, se souciant de nos clients, de nos producteurs, mais aussi de notre planète.

Et en effet, l’environnement est une de nos préoccupations principales. C’est d’ailleurs face à l’impact écologique de l’élevage que nous avons décidé que 100% de nos produits seraient vegan.
C’est aussi pour limiter notre empreinte carbone qu’il y a quelques années nous avons fait le choix de vous proposer un quinoa local, cultivé en Anjou.

Mais il est important de rappeler que Quinola a été créé pour apporter une solution plus éthique à des producteurs trop souvent oubliés des grands groupes alimentaires. James a pensé Quinola comme une entreprise juste, qui aiderait des agriculteurs péruviens à obtenir un niveau de vie décent. C’est pourquoi le prix d’achat de notre quinoa est 40% supérieur aux marchés conventionnels et c’est également la raison pour laquelle nous avons reversé à ce jour plus de 250 000 dollars de bonus de commerce équitable aux coopératives avec lesquelles nous travaillons.

C’est pour cela que nous nous sommes demandés comment nous pouvions continuer à aider les producteurs péruviens avec lesquels nous travaillons tout en œuvrant pour notre planète.

Nous sommes fiers et heureux d’annoncer que nous avons signé un partenariat avec Pur Projet, pour compenser l’empreinte carbone émise par le transport maritime du quinoa depuis Lima au Pérou jusqu’au Havre en France, où notre quinoa est emballé par des salariés en situation de handicap.

Ce n’est d’ailleurs pas au hasard si nous avons choisi le transport maritime, puisque c’est un mode de transport de marchandises particulièrement efficient au niveau de son empreinte carbone.

Le saviez-vous ? Une tonne de quinoa transportée par bateau sur une distance d’un kilomètre représente moins de 10% de l’empreinte carbone produite par un camion pour la même quantité sur la même distance.

Grâce à Pur Projet, nous avons pu estimer l’empreinte carbone du transport maritime de notre quinoa et avons décidé de financer un projet certifié de reforestation garantissant la compensation de ce CO2.

Le projet que nous avons choisi se situe dans la région de San Martin au Pérou. Et depuis sa création ce sont 3 432 028 arbres qui ont été plantés.

Le saviez-vous ? On estime que pour 1000 arbres plantés ce sont 360 tonnes de CO2 qui sont séquestrées. Et par an cela représente 17.1 tonnes de CO2.
Pour info, le carbone met 20 ans à être séquestré.

Mais ce projet de reforestation n’est pas bénéfique uniquement pour la séquestration du CO2.

Il permet également de combattre l’érosion des sols, la diminution de l’eau disponible, les catastrophes naturelles, la dégradation des paysages et la perte de biodiversité.

À cela s’ajoute le fait que ce projet représente une source non négligeable de revenus pour les 5334 agriculteurs qui ont été impliqués depuis son lancement.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez la vidéo du projet ici.

Cliquez ici pour télécharger le rapport annuel complet du projet.

Ce site web utilise des cookies. Plus de détails sur Politique de cookies
Accepter et fermer