fbpx

Le début d’un commerce équitable français

La situation des agriculteurs dans le monde est inquiétante et la France n’échappe pas à ce constat.  Le nombre d’agriculteurs est en baisse. Le taux de suicide est de 12,5% supérieur au reste de la population (MSA, 2015). Alors, comment inciter les plus jeunes à reprendre les exploitations ?

Nos agriculteurs luttent aujourd’hui pour avoir une meilleure rémunérationmais ils ne sont pas seuls dans ce combat et  Max Havelaar France compte bien leur venir en aide.

 

La situation des agriculteurs

Selon l’INSEE les agriculteurs français travaillent 53,3 heures par semaine, et pourtant certains ne peuvent se payer un revenu équivalent au SMIC. Les causes de ce problème sont bien connues ; la pression sur les prix, la fixation des prix par des marchés internationaux, un déséquilibre du rapport de force entre les producteurs et les acteurs de la chaine de production… Il semble aujourd’hui essentiel de redéfinir la rémunération de nos agriculteurs dans une chaîne de valeur et de redorer l’image d’un métier de plus en plus délaissé.

La crise du Covid-19 en France, a tout du moins mis en avant l’envie des consommateurs de revenir vers une agriculture territoriale ou régionale. Il y a donc un espoir pour nos agriculteurs. Et ceci est dû en partie à une jeunesse qui est davantage préoccupée par l’impact environnemental de sa consommation. Mais aussi, à l’ensemble de la population française qui est touchée par la situation des producteurs, et souhaite faire preuve de solidarité en achetant des produits dits « made in France » et bio.

 

Les objectifs de Max Havelaar France

Mais les consommateurs ne sont pas les seuls à se soucier de nos agriculteurs français puisque Max Havelaar France a décidé de s’engager à leurs côtés. Dans un premier temps Max Havelaar France a fait le choix de soutenir les filières lait et blé du Poitou-Charentes et du Gers. L’objectif principal étant de cibler les agriculteurs et les territoires vulnérables, mais aussi de construire une rémunération dans une chaîne de valeur transparente, de mobiliser les marques et enseignes françaises, de soutenir la transition écologique agricole et ainsi de développer un label holistique qui facilitera le lien avec les consommateurs.

Max Havelaar France a développé une méthode inédite de fixation du prix garanti en fonction du territoire et d’un objectif chiffré de revenu. L’association s’engage aussi à assurer le paiement d’une prime financée par l’ensemble des maillons en aval de l’organisation de producteurs. Enfin, Max Havelaar France agit également au niveau des organisations collectives en s’assurant que les producteurs membres sont accompagnés pour à atteindre les exigences de la certification et que des formations sont disponibles pour favoriser le développement de pratiques plus durables et soutenir la transition écologique.

La création de ce label français Fairtrade/Max Havelaar est donc un nouvel espoir pour nos agriculteurs français. Mais il reste toutefois important qu’en tant que consommateurs nous continuions à faire les bons choix, à consommer mieux avec des produits plus justes pour nos producteurs et pour la planète.

En savoir plus https://maxhavelaarfrance.org/actualites/a-la-une/actualites-detail/news/max-havelaar-france-lance-un-label-pour-les-agriculteurs-francais/

 

Ce site web utilise des cookies. Plus de détails sur Politique de cookies
Accepter et fermer